Add news
March 2010
April 2010
May 2010June 2010July 2010
August 2010
September 2010October 2010
November 2010
December 2010
January 2011
February 2011March 2011April 2011May 2011June 2011July 2011August 2011September 2011October 2011November 2011December 2011January 2012February 2012March 2012April 2012May 2012June 2012July 2012August 2012September 2012October 2012November 2012December 2012January 2013February 2013March 2013April 2013May 2013June 2013July 2013August 2013September 2013October 2013November 2013December 2013January 2014February 2014March 2014April 2014May 2014June 2014July 2014August 2014September 2014October 2014November 2014December 2014January 2015February 2015March 2015April 2015May 2015June 2015July 2015August 2015September 2015October 2015November 2015December 2015January 2016February 2016March 2016April 2016May 2016June 2016July 2016August 2016September 2016October 2016November 2016December 2016January 2017February 2017March 2017April 2017May 2017June 2017July 2017August 2017September 2017October 2017November 2017December 2017January 2018February 2018March 2018April 2018May 2018June 2018July 2018August 2018September 2018October 2018November 2018December 2018January 2019February 2019March 2019April 2019May 2019June 2019July 2019August 2019September 2019October 2019November 2019December 2019January 2020February 2020March 2020April 2020May 2020June 2020July 2020August 2020September 2020October 2020November 2020December 2020January 2021
123456789101112131415161718
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
News Every Day |

Le Canada rejette l’offre iranienne d’indemnisation des victimes du vol PS752

Le conseiller spécial du Canada sur la tragédie du vol PS752 rejette l’offre faite par Téhéran, il y a une dizaine de jours. L’Iran offrait de verser 150 000 dollars américains (191 000 dollars canadiens ) à chaque famille des victimes tuées dans l’écrasement du Boeing 737 de l’Ukrainian International Airlines qui a été abattu par des missiles iraniens peu après son décollage le 8 janvier 2020.

L’ex ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale (Radio-Canada)

Ralph Goodale, ancien ministre canadien de la Sécurité publique du gouvernement de Justin Trudeau, affirme que l’Iran n’a pas le droit d’offrir unilatéralement une indemnisation aux familles des victimes, car le montant final doit être sujet à des négociations entre l’Iran et le Canada ainsi que les quatre autres pays dont les citoyens ont été tués dans l’avion.

Parmi les victimes du vol PS752 figuraient des dizaines de citoyens canadiens et de résidents permanents, ainsi que de nombreuses autres personnes ayant des liens avec des universités canadiennes. L’avion transportait 167 passagers et neuf membres d’équipage, dont 82 Iraniens, 57 Canadiens, 17 Suédois, 11 Ukrainiens, 4 Afghans et 4 Britanniques.

« Il y a un processus de négociation qui n’a pas encore eu lieu », a déclaré M. Goodale. « Mais il n’a pas encore commencé. Il est donc un peu prématuré qu’un chiffre soit diffusé dans le domaine public, car aucune des autres parties impliquées dans ce processus n’a eu la moindre influence ».

M. Goodale affirme que l’offre de compensation de l’Iran est « en décalage » avec le droit international de l’aviation. « Ce n’est pas un processus … quand il s’agit de compensation que l’Iran peut simplement déterminer unilatéralement », a-t-il déclaré.

Les compensations ne suffisent pas

Les autorités canadiennes affirment que l’Iran n’a pas divulgué toutes les preuves pertinentes ni fourni de réponses satisfaisantes à un certain nombre de questions en suspens. Il s’agit notamment de connaître l’identité des responsables, de la chaîne exacte des événements qui ont conduit des gardiens de la révolution à ouvrir le feu sur l’appareil. Ottawa et les autres pays concernés comme la France et l’Ukraine veulent aussi connaître qui a pris la décision de laisser l’espace aérien iranien ouvert au trafic aérien civil la nuit même où l’Iran a lancé un barrage de missiles balistiques sur les forces américaines en Irak.

Pendant des jours, l’Iran avait nié que ses militaires étaient responsables de l’abattage de l’avion. Mais avec de nombreuses preuves issues des services de renseignement occidentaux, l’Iran avait fini par reconnaître que ses militaires avaient tiré sur l’avion ukrainien à un moment où les tensions entre l’Iran et les États-Unis s’intensifiaient.

Téhéran avait blâmé « l’erreur humaine » pour la destruction du vol en plein ciel, déclarant dans un rapport publié au cours de l’été dernier que des militaires ont identifié à tort le vol civil comme une menace et ont ouvert le feu à deux reprises sans obtenir l’approbation de leurs supérieurs.

Débris de l’avion d’Ukraine International Airlines qui s’est écrasé après avoir décollé mercredi de l’aéroport de l’Imam Khomeini en Iran. (Nazanin Tabatabaee/WANA/Reuters)

Les familles des victimes réclament davantage

Le Montréalais Armin Morattab, qui a perdu son frère, Arvin et sa belle-sœur, Aida Farzaneh, dans le drame trouve « insultant » que l’Iran tente d’offrir 150 000 $  américains aux familles des victimes. « Qu’est-ce que ça signifie ? On ne fait pas d’enquête, on vous paie et on s’attend à ce que vous restiez silencieux et le dossier est clos », a-t-il tranché.

M. Morattab exhorte le Canada à faire pression sur l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) pour qu’elle condamne davantage le comportement de l’Iran dans ce dossier.

Le porte-parole d’une association de familles de victimes au Canada déclarait, il y a une dizaine de jours, que le gouvernement canadien devrait engager une action en justice contre l’Iran. « Ce que fait l’Iran est humiliant et insultant pour les familles », a déclaré Hamed Esmaeilion, qui a perdu sa fille de neuf ans, Reera, et sa femme, Parisa, pendant le vol.

« Nous devons connaître la vérité et nous devons voir les criminels devant un tribunal indépendant et impartial comme la Cour internationale de justice [des Nations unies] », a-t-il déclaré. « Nous en avons fini avec les actions de l’Iran. Maintenant, c’est au tour de notre gouvernement d’agir et de réagir. De leur retirer l’enquête et de les traduire en justice. »

L’association des familles des victimes a publié, il y a une dizaine de jours, une déclaration demandant une enquête indépendante et transparente sur la destruction du vol.

Sur cette photo d’archive du 8 janvier 2020, des secouristes portent le corps d’une victime de l’accident de l’avion d’Ukraine Airlines, à Shahedshahr, au sud-ouest de la capitale Téhéran, en Iran. (Photo : AP/Ebrahim Noroozi)

RCI avec La Presse canadienne, CBC News et RCI





Read also

Georgie regrets getting married to a man 15 years her senior

Beef History: Before Paul Pierce scolded LeBron James on TV, he battled LeBron’s family and spit at his teammates

Dancing on Ice stars fume as Vanessa Bauer stays living with boyfriend while they split from families because of covid




News, articles, comments, with a minute-by-minute update, now on Today24.pro



Today24.pro — latest news 24/7. You can add your news instantly now — here